Ensemble, préparons notre avenir

Accueil > Editorial > Le Tombadou

Le Tombadou

vendredi 16 mai 2014

Nous ne reviendrons pas sur les erreurs commises par le passé sur l’absence de troisième voie jusqu’aux fourches. Nous devons tenir compte de la situation telle qu’elle se présente aujourd’hui pour avancer
La décision de mettre des feux clignotants en dehors des heures de pointe est un premier pas qui résout peu de problèmes.
Les CILs concernés par les difficultés de circulation non seulement aux entrées de l’autoroute vers Nice- Hyères ,mais également sur le trafic dans le centre de La Valette et la Coupiane demandaient la suppression des feux tricolores. Devant cette situation qui perdure et s’aggrave les automobilistes cherchent avec raison des voies de dégagement pour éviter les bouchons, mais se trouvent pris dans les embouteillages du centre de La Valette et de la Coupiane.

Cette décision ne tient aucun compte des problèmes collatéraux posés. Notre CIL demande le retour à la situation antérieure aux feux qui n’a provoqué aucun accident.Si c’est une question de sécurité pourquoi ne pas avoir adopté la même signalisation aux entrées du Tombadou vers Toulon ;les mêmes causes devant produire les mêmes effets.

On a pensé régler une difficulté sans penser aux problèmes générés par la solution retenue sur les voies avoisinantes et la vie des habitants. Une réunion consultative avec les cils concernaient auraient été utiles. Notre CIL pense qu’elle est toujours possible ;c’est la raison pour laquelle nous demandons un entretien avec les responsables de la DREAL car nous ne pouvons nous satisfaire de la solution retenue au........... 1er juillet.