Ensemble, préparons notre avenir

Accueil > Editorial > Plus d’élus à l’assemblée générale !

Plus d’élus à l’assemblée générale !

dimanche 13 juillet 2014

Les présidents des différents CIL de l’Est toulonnais ont été réunis le 9 courant par Madame Florence Feunteun (Adjoint au Maire chargée des relations avec les CILs ,de la proximité).
Cette réunion avait pour unique objet de nous informer du nouveau mode de fonctionnement et des relations avec la municipalité. La principale nouvelle fut de nous annoncer que les ELUS NE PARTICIPERAIENT PLUS à la réunion publique qui suit l’assemblée générale.Cette décision nous parait regrettable car c’était un des seuls moments où les habitants pouvaient avoir un dialogue direct avec l’Adjoint sur un sujet qui lui tient à coeur concernant son proche environnement.
Si nous pensons que la décision finale appartienne aux élus, cependant il aurait été préférable de demander l’avis des présidents des CILs.Cette décision risque d’avoir des incidences négatives sur la vie de ces associations qui verront diminuer le nombre d’adhérents donc de cotisants.Certes les frais d’un CIL ne sont pas importants mais il y a un minimum qui ne sont pas compressibles (assurances, frais administratifs et dépôts de gerbe)surtout lorsqu’il ne demande aucune subvention à la Municipalité ou au Conseiller Général ce qui est notre cas.

Il nous est proposé de remplacer cet échange avec les élus par une réunion de secteur ouverte aux habitants en présence des élus sur les thèmes proposés et regroupant les cils du secteur concerné.S ’agit il d’une réunion de secteur telle qu’elle est prévue dans la loi (collège CIL, collège d’association et collège des habitants nommés par la municipalité sur une liste de candidature) comme le sujet a été évoqué par Mme Feunteun ou une réunion avec uniquement les cils concernés comme cela est présenté par le conseiller municipal délégué au relation avec les cils M.Albert Tanguy.Je crains que les réunions se tenant en dehors du CIL n’attire pas les résidents.

Dans un réel souci de démocratie et de proximité je souhaite connaitre votre position : êtes vous pour la nouvelle formule ou le statut quo qui nous semble plus convivial et commode ?.
Vous pouvez nous répondre sur notre site ou par mail à adresse fermée - utiliser le lien contact.