Stèle de la cité de Beaulieu

A la mémoire de Raymond ALIBERT, Félix JEULIN et Roger GAYRAUD.

Stèle de la cité de BeaulieuRaymond Jean Désiré ALIBERT, Félix Fortuné Louis JEULIN et Roger Emile Jules GAYRAUD faisaient partie de la 9ème DIC (division d’infanterie coloniale). Habitants de la cité Beaulieu décédés sur la fin du second conflit mondial, une stèle à leur mémoire est située au 1971, avenue du colonel Picot.

Raymond ALIBERT appartenait au 21ème régiment d’infanterie coloniale, recréé sur la base du 4ème régiment de tirailleurs sénégalais qui a libéré le fort de Malbousquet. Il mourra au combat en libérant la cité Sainte-Barbe, quartier excentré de Wittenheim, près de Mulhouse, le 9 février 1945.

Félix JEULIN rejoint lui la 1ère compagnie du 23ème régiment d’infanterie coloniale. Ce dernier, issu Stèle de Pfastattégalement d’un régiment de tirailleurs sénégalais, le 13ème, participe de la même manière à la libération de l’Est de la France au sein de la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny. Félix JEULIN meurt lui aussi au combat dans la Haut-Rhin, en libérant Pfastatt le 20 janvier 1945. Son nom figure également sur un monument érigé par cette commune à la mémoire de ses libérateurs.

Stèle de la cité de BeaulieuQuant à Roger GAYRAUD, nous savons de lui qu’il s’était engagé dans les forces françaises de l’intérieur, dont plusieurs bataillons furent intégrés à la 9ème division d’infanterie coloniale. Considérés comme des terroristes par les Allemands, de nombreux FFI furent fusillés. Ce fut malheureusement le cas de Roger GAYRAUD, dans des circonstances qui aujourd’hui nous échappent.