Rues dont le nom commence par "P"

P

L'avenue du colonel Picot

Yves Picot est né le 17 mars 1862 à Brest.

Officier d’active, il prend part à la première guerre mondiale et il est grièvement blessé au visage.
Au lendemain de la guerre, en 1921, avec deux autres grands blessés de la face, Albert Jugon et Bienaimé Jourdain, il fonde l’Union des blessés de la face et de la tête (UBFT) pour venir en aide à ces hommes défigurés et souvent sans ressource ; il est le premier président de cette association qui en 1927 est reconnue d’utilité publique. C’est à Picot que l’on doit l’expression « Gueules Cassées ». Grace à son action opiniâtre auprés des pouvoirs publics, ces blessés du visage recevront le statut de mutilés de guerre au même titre que les autres grands blessés. C’est sous la présidence du colonel Picot que la première des maisons d’accueil et de repos des « Gueules Cassées » est créée. Yves Picot et ses deux amis obtiendront la reconnaissance du droit à réparation pour des milliers de victimes de guerre non pris en charge par l’Etat auparavant.
Le champ d’activité de l’association s’est, à ce jour, considérablement élargi, en particulier vers la création de structures sociales et médicales spécialisées ouvertes à tous.
Le colonel Yves Picot est mort à la Valette le 19 avril 1938.